top of page
  • Photo du rédacteurAxel de Cybervelo

En 2024, le vélotaf, c'est quoi ?

Dernière mise à jour : 4 janv.

Bien que l'utilisation du vélo pour se rendre au travail soit une pratique de plus en plus répandue, il est important de comprendre ce qu'est le vélotaf en 2024, pratique en perpétuelle évolution 📈.


Vous êtes déjà adepte du vélo ? Vous souhaitez adopter le vélo comme moyen de transport quotidien ? Vous souhaitez découvrir de nouvelles mobilités durables ?


Cette publication est faites pour vous ! Je vous embarque pour 5 min de lecture.


C'est parti ! 🚀


Le vélotaf en 2023, c'est quoi ?




1. Qu'est-ce que le vélotaf ? 🚴 💼



Le vélotaf, contraction des termes "vélo" et "taf", désigne l'utilisation du vélo comme moyen de transport pour se rendre au travail. Cette pratique gagne en popularité en raison de ses nombreux avantages, notamment en faveur de la mobilité douce, de la santé, de l'environnement et de la réduction des embouteillages.


En 2023, environ 500 000 professionnels français (selon la Fédération française des usagers de la bicyclette - FUB) se rendent au travail en vélo. Cela représente à peine 3% des actifs, bien loin des 28% des Pays-Bas... Mais restons positif ! Les tendances sont à la hausse. De plus en plus d'entreprises prennent conscience des enjeux environnementaux et une bonne partie d'entre elles commencent à intégrer le vélo dans leur stratégie de mobilité durable. En adoptant le vélotaf, les travailleurs contribuent à améliorer leur qualité de vie tout en prenant part à la préservation de la planète. Du côté des entreprises, mettre à disposition des vélos pour ses collaborateurs renforcent ses engagements RSE et, améliore, en conséquence, sa marque employeur. Que du positif, n'est-ce pas ?

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur l'adoption du vélo comme stratégie de mobilité en entreprise ? 📨



2. Quels sont les avantages du vélotaf ? 🌳 💰 ⚕



Le vélotaf présente de nombreux avantages, aussi bien pour les individus que pour l'environnement :


  • Amélioration de la santé et du bien-être :


Le vélotaf permet de rester actif physiquement en pratiquant une activité sportive régulière. Il permet notamment d'atteindre une équivalence des 10 000 pas recommandés par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Pour cela, on vous recommande de parcourir 15 à 20km par jour. Et ça tombe bien, c'est la distance moyenne d'un aller-retour pour aller au travail. Est-ce un signe ? Je vous laisse en juger par vous-même. Pédaler régulièrement contribue à améliorer la condition physique, à renforcer le système cardiovasculaire et à réduire les risques de certaines maladies liées à la sédentarité.


Pédaler pour un corps sain, dans un esprit sain ! 💚


  • Économies financières :


Utiliser le vélo comme moyen de transport pour se rendre au travail permet de réaliser des économies significatives sur les frais de carburant, de stationnement et de transports en commun. Le vélo est un mode de déplacement économique qui ne nécessite que peu d'entretien par rapport à une voiture. On estime que laisser le voiture au profit du vélo permettrait d'économiser entre 3000€ et 6000€ par an. D'ailleurs, la mise en place d'une flotte de vélos en entreprise est sujet à une aide de l'état. Une importante réduction sur l'Impôts sur les Sociétés est disponible.


50% de réduction, déductible de l'IS disponible dès maintenant ! On a écrit un article sur le sujet.

👇



  • Gain de temps :


Dans les zones urbaines congestionnées, le vélo peut souvent être plus rapide que les autres modes de transport. En évitant les embouteillages et en bénéficiant de pistes cyclables dédiées, les trajets en vélotaf peuvent être plus rapides. À Paris, ou autres métropoles, vous pouvez gagner jusqu'à plusieurs dizaines de minutes par jour.


  • Réduction de l'empreinte environnementale :


Le vélo est un moyen de transport écologique et durable qui ne produit pas d'émissions polluantes.


En choisissant le vélotaf, vous contribuez à réduire la pollution atmosphérique, les émissions de gaz à effet de serre et la congestion routière, ce qui est bénéfique pour l'environnement.


On estime que passer de la voiture au vélo pour ses déplacements quotidiens permettrait d'économiser 220g de CO2 par kilomètre. Sur 1 an, par collaborateur, cela peut représenter jusqu'à une tonne de CO2 évitée.


On vous propose un petit jeu ! Et si vous estimiez combien de CO2 vous pouviez, vous et votre entreprise, économiser chaque année en adoptant le vélotaf comme mobilité durable ? Partant ?




3. Comment se lancer dans le vélotaf ? 🚀 💚



Pour se lancer dans le vélotaf, voici quelques étapes à suivre :


  • Vérifier la faisabilité du trajet


Évaluez la distance et les conditions de votre trajet domicile-travail pour déterminer si le vélo est une option réaliste. Prenez en compte la distance, la topographie et la présence d'infrastructures adaptées (pistes cyclables, stationnements vélo, etc.). Pour cela, on vous conseille la super application Geovelo 🇫🇷 : La navigation vélo sécurisée et citoyenne.


  • Acquérir un vélo adapté


Procurez-vous un vélo adapté à vos besoins et à votre confort. Choisissez un modèle adapté à votre type de trajet...



... et à votre morphologie (notamment la taille). Assurez-vous que le vélo est en bon état de fonctionnement avant de prendre la route (vérifier l'état de la chaine, du dérailleur qui assure le changement des vitesses, le serrage des roues et les freins) et qu'il dispose des équipements de sécurité nécessaires (éclairage, sonnette, réflecteurs, etc.).



Vous avez besoin d'aide pour définir le vélo qui correspond à vos attentes ? Nos experts du vélo vous accompagne pour trouver le modèle de vos rêves ! 🚀



Vous pouvez également retrouver notre sélection de modèles de vélotafs 2024


  • Prévoir des vêtements et accessoires adaptés


Optez pour des vêtements confortables et adaptés à la pratique du vélo. Prévoyez des vêtements respirants et ajustables en fonction des conditions météorologiques.


Voici une liste des vêtements et accessoires à porter (ou pas) :


Pantalons ou jupes ajustés

Chemises, blouses ou chemisiers respirants et confortables

T-shirts

Chaussures de vélo ou baskets

Collants ou leggings pour les jours plus frais

Casque de vélo bien ajusté


Vêtements amples qui risquent de s'accrocher dans les parties mécaniques du vélo

Vêtements trop serrés ou restrictifs qui limitent votre mobilité et votre confort

❌ Chaussures à talons hauts


L'objectif est de vous permettre de vous déplacer à vélo de manière sûre, tout en conservant une apparence soignée pour votre journée de travail.



4. Quels sont les aspects de sécurité du vélotaf à ne pas négliger ?


  • Équipement de sécurité


Casque de protection : Il est vivement recommandé de porter un casque de vélo pour protéger votre tête en cas d'accident. Assurez-vous que votre casque est bien ajusté et conforme aux normes de sécurité en vigueur. Il constitue une protection essentielle pour réduire les risques de blessures graves à la tête en cas de chute ou de collision.


Vêtements réfléchissants et de couleur vive : Être visible sur la route est crucial pour votre sécurité, en particulier la nuit ou par faible luminosité. Optez pour des vêtements dotés de bandes réfléchissantes ou de matériaux réfléchissants qui permettent aux autres usagers de la route de vous repérer plus facilement. Choisissez également des couleurs vives pour vous démarquer dans le trafic.


Éclairage et réflecteurs : Assurez-vous que votre vélo est équipé d'un bon système d'éclairage, notamment d'un phare avant et d'un feu arrière fonctionnels. Utilisez des feux clignotants pour améliorer votre visibilité. En outre, veillez à ce que votre vélo soit équipé de réflecteurs, tels que des catadioptres sur les roues et des réflecteurs sur les pédales, pour signaler votre présence aux autres usagers de la route.



  • Respect du code de la route


Règles de circulation : Il est important de connaître et de respecter les règles de circulation applicables aux cyclistes. Cela comprend le respect des feux de signalisation, des panneaux de signalisation, des priorités de passage et des règles de dépassement. Assurez-vous de vous familiariser avec les règles spécifiques à la circulation des cyclistes dans votre région.


Roulez du bon côté de la route : Il est essentiel de rouler du bon côté de la route en fonction de votre pays. Dans la plupart des pays, cela signifie rouler du côté droit de la chaussée. Cela permet aux autres usagers de la route de vous voir et d'anticiper vos mouvements.


Utilisation des pistes cyclables : Lorsqu'elles sont disponibles, utilisez les pistes cyclables dédiées. Elles offrent une séparation physique entre les cyclistes et les véhicules motorisés, améliorant ainsi votre sécurité. Respectez les règles spécifiques à l'utilisation des pistes cyclables, telles que les indications de direction et les priorités.


Signalez vos intentions : Assurez-vous de signaler clairement vos intentions aux autres usagers de la route en utilisant les gestes appropriés. Utilisez des signaux manuels pour indiquer vos changements de direction, vos arrêts ou vos dépassements. Cela permet aux conducteurs et aux piétons de prévoir vos actions et de réagir en conséquence.


  • Entretien régulier du vélo


Vérification de l'état général : Avant chaque trajet, prenez le temps de vérifier l'état général de votre vélo. Assurez-vous que les freins fonctionnent correctement, que les pneus sont suffisamment gonflés et en bon état, et que les feux avant et arrière sont fonctionnels.


Entretien de la chaîne : La chaîne est une pièce essentielle de votre vélo. Maintenez-la propre en la nettoyant régulièrement et en la débarrassant de la saleté et de la poussière accumulées. Appliquez également une lubrification appropriée pour assurer une transmission fluide et éviter l'usure prématurée de la chaîne.


Recours à un professionnel : Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'entretien de votre vélo ou si vous ne disposez pas des connaissances nécessaires, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Un mécanicien de vélo qualifié pourra effectuer les réglages nécessaires, s'assurer que tous les composants sont en bon état et garantir la sécurité de votre vélo.


  • Prudence sur la route


Vigilance et anticipation : Soyez constamment vigilant et anticipez les comportements des autres usagers de la route. Gardez un œil sur les véhicules motorisés, les piétons et les autres cyclistes autour de vous. Prêtez attention aux signaux et aux mouvements des autres pour pouvoir réagir de manière appropriée.


Éviter les angles morts : Les véhicules motorisés ont des angles morts, des zones où le conducteur ne peut pas vous voir. Essayez d'éviter de rester dans ces angles morts et, si vous devez les traverser, faites-le rapidement et avec prudence. Gardez à l'esprit que le conducteur peut ne pas vous voir, même s'il regarde dans vos directions.


Méfiez-vous des portières de voitures : Faites attention aux voitures stationnées et méfiez-vous des portières qui peuvent s'ouvrir subitement. Lorsque vous passez à côté de voitures garées, laissez suffisamment d'espace pour éviter une collision avec une portière qui s'ouvre.


Faire attention aux conditions météorologiques : Les conditions météorologiques défavorables, comme la pluie, le vent fort ou la neige, peuvent rendre la conduite à vélo plus difficile et dangereuse. Soyez particulièrement prudent dans ces conditions, réduisez votre vitesse si nécessaire et adaptez votre conduite en conséquence.



5. Conclusion 🌍 🚴


En 2024, le vélotaf est devenu une option attrayante pour de nombreux travailleurs, offrant des avantages pour la santé, les finances et l'environnement.


Adopter le vélo en entreprise, c'est améliorer la QVT (Qualité de vie au travail), faire des économies et améliorer considérablement son bilan RSE.


En suivant les bonnes pratiques et en assurant votre sécurité, vous pouvez profiter pleinement de cette expérience de déplacement active et durable.







Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page